Choses à savoir - DiVX CLiNiC - Tutos et forum d'aide pour DiVX, Xvid, MKV, VCD, SVCD, MPG-MPEG, Réencodages, ...

Audio
Video
MPEG, VCD, SVCD,...
DVD en DiVX (differentes methodes)
Retouches diverses
Services DiVXCLiNiC
Publicité


Ton site ici ??


Vous êtes le 306924ème visiteur


Codecs, formats de fichiers video : tout relire proprement



DivX, Xvid, RV9, 3ivX ou encore Mpeg-2 il vous est certainement arrivé d'installer un de ces algorythmes de calcul pour arriver à lire certains films. Le probleme est qu'il existe aujourd'hui une très grande varieté de codecs et il n'est pas toujours evident de s'y retrouver. Nous allons donc revenir sur des points essentiels à connaitre afin d'exploiter n'importe quel type de fichiers vidéo detaillant les differentes enveloppes et compression que peuvent utiliser les données numériques. Nous parlerons également des packs de codecs, des differents players disponibles et de quelques outils logiciels très pratiques qui peuvent vous simplifier la vie (sans veroler votre Windows).

Vous ne savez pas identifier une video ? Vous ne savez pas quoi installer pour la lire sur votre PC ? Vous avez des problemes de lecture sur certains films ? Ce dossier devrait repondre à toutes vos interrogations. Encore faut-il comprendre en premier lieu la structure d'un fichier video et ce qu'il contient. Les videos numeriques peuvent aujourd'hui offrir bien des fonctionnalités qui compliquent d'autant plus les besoins logiciels à leur lecture. Commençons par expliquer la nature des formats de fichiers et des codecs les plus couramment utilisés.

I. Les codecs

Le terme codec est une abreviation de Compression/Decompression. Il s'agit d'un algorythme mathematique permettant de compresser des données numériques afin de les stocker plus facilement et en les degradant le moins possible. C'est exactement ce que fait le DivX avec la video ou le MP3 avec l'audio. Contrairement à une compression qui peut prendre beaucoup de temps, un codec est aussi capable de décompresser son flux audio ou video en temps reel. Ainsi, s'il est necessaire de passer plusieurs heures pour encoder une vidéo en DivX, le film sera lu instantanément par le PC, même sur des configurations modestes.

Il faut bien differencier la norme de compression du codec. La norme Mpeg-4 est par exemple definit par différents codecs comme le DivX ou le Xvid au sein desquels on trouve également plusieurs declinaisons telles que le DivX 3.11, le DivX 4 et 5. Un codec decoule toujours de la norme qui le definit. Les normes les plus utilisées à l'heure actuelle sont le Mpeg (1, 2, 4), l'Indeo (Intel Vidéo), le WMV (Windows Media Player), le RVX (Real Video) et la Quicktime (Apple).
Notez par ailleurs que s'il est obligatoire d'installer les codecs sur votre PC pour encoder une video, ils ne sont en revanche pas obligatoires pour une simple lecture. D'autres outils peuvent le faire mais nous y reviendrons plus tard.

II. L'enveloppe du fichier

AVI : Le format AVI, pour Audio-Video Interleave, est un des formats les plus épandus à l'heure actuelle. Il s'agit d'une encapsulation au sein de laquelle vous avez la liberté d'utiliser de nombreux codecs audio et video. Le format AVI a la capacité d'accueillir un seul type de flux video et plusieurs types de flux audio. Il est possible d'exploiter le DivX, le Xvid, l'Indeo ou encore le DV côté vidéo, et le MP3, l'AC3, le WMA ou l'Ogg côté audio. La nature du format AVI permet donc d'obtenir des films DivX ayant une bande son AC3, des DivX/MP3, des DivX/WMA, des XviD/Ogg, etc. Toutes les combinaisons sont possibles.

MPG : Le format MPG est plus figé que le format AVI car il ne permet l'usage que des codecs Mpeg-1 et Mpeg-2 pour la vidéo, et du Mpeg Layer 2 pour l'audio. Il est cela dit rarement utilisé de manière brute sous l'extension .mpg. La plupart du temps, ce sont surtout les codecs Mpeg 1 et 2 qui sont exploités et non le format .mpg lui-même. C'est ce que l'on trouve au sein des DVD par exemple via le format de fichiers VOB auquel il est possible d'ajouter bien d'autres données à la vidéo Mpeg-2 (son AC3, sous titres, chapitres etc...), ou DAT pour ce qui est des VCD et SVCD. Le format MPG est donc surtout utilisé pour finaliser un montage vidéo par exemple qui sera ensuite placé dans un autre format de fichiers plus souple.

OGM : Le format OGM, pour Ogg Media File , est une encapsulation assez recente offrant de nombreux avantages. Crée par Vorbis, il est tout d'abord en open source, c'est à dire qu'il est libre de droit et peut etre amelioré par qui le souhaite. Contrairement à l'AVI, il peut ensuite contenir du texte ce qui permet d'integrer directement des sous-titres aux vidéos, et il autorise le chapitrage des films. Un OGM accueille un flux vidéo et plusieurs flux audio, et il supporte de nombreux codecs. Mais le DivX, l'XviD et l'Ogg sont naturellement conseillés, d'autant plus que l'Ogg a maintenant la capacité d'encoder des pistes en 5.1. La création d'un film au format OGM necessite des logiciels classiques tels que VirtualDubMod mais il faudra également quelques outils specialement developpés pour ce format dont Oggmux qui servira à multiplexer les flux vidéo et audio dans un unique fichier à l'extension .ogm.

MKV : Le format Matroska, lui aussi open source, est jeune et encore en developpement mais il est donné comme etant plus evolué que l'OGM. On y retrouve l'unique flux video et les autres flux audio, l'integration de sous-titres et du chapitrage. Il a l'avantage de supporter plus de codecs que l'AVI ou l'OGM. Il est possible d'exploiter le DivX et le XviD bien entendu mais aussi le Mpeg 1,2 et 4, le RV9, le codec QuickTime, le MJPEG, le DV, l'Indeo ou encore le 3ivX. Côté audio, l'Ogg, le PCM, l'AAC, l'AC3 et le WMA sont de la partie. Quant aux sous-titres, les formats SUB, SSA, ASS et USF sont parfaitement gérés. Le format de fichiers Matroska demande lui aussi des logiciels particuliés pour etre créé. Pour plus d'informations, allez sur www.matroska.org.

Autres formats : Les quatres formats cités auparavant ne sont evidement les seules à être exploitéspour la vidéo. Cela dit, la grande majorité des formats restants se destinent principalement à du streaming Internet. Il s'agit donc de fichiers legers qui doivent pouvoir être téléchargés et visionés en temps réel ou presque. C'est par exemple le cas du WMV et de l'ASF de Microsoft, ou du MOV de Quicktime servant à toutes les bandes annonces de films. Les codecs utlisés dans ce format de fichier se destinent donc à créer des vidéos de petites tailles et de petites resolutions. Ils ne sont pas appropriés à de l'encodage de DVD si votre objectif principal est la qualité d'image par exemple, d'autant plus que les fonctionnalités intégrées à ces formats de fichier sont limités. On peut également citer le RM de Real Player mais ce dernier permet d'obtenir de bons rendus d'encodagepour de la vidéo plein écran via le codec RV9.

III. Les filtres

Il ne faut pas confondre les filtres et les codecs. Si un codec permet d'encoder et de decoder une vidéo, le filtre ne peut lui que la decoder. C'est pour cela que vous n'avez pas nécessairement besoin d'installer le codec DivX pour lire une vidéo DivX par exemple. Si vous ne faites que de la lecture vidéo, les filtres adéquats peuvent suffire. Ceci est valable aussi bien pour la vidéo que pour l'audio. Ainsi, vous pourrez installer un filtre Ogg pour lire un film dont la bande son a été compressée avec ce codec, ou un filtre AC3 pour les bandes son multicanal. Le principe est le même si vous souhaitez lire une simple piste audio Ogg dans Winamp. Ces differents filtres se trouvent facilement sur Internet et sont gratuits. On citera ailleurs le filtre ffdshow, très apprecié des utilisateurs. Celui-ci intègre en effet tout ce dont vous pouvez avoir besoin pour lire et donc decoder beaucoup de types de vidéos (DivX 3, 4, 5, XviD, DV etc) et notamment les formats de fichiers OGM. Il propose par ailleurs de multiples options vous permettant de jouer sur la qualité et les fonctionnalités de la décompression, et donc sur la qualité d'image de la vidéo. Chaque encapsulation, qu'elle soit AVI, OGM ou autre, n'est exploitable par un lecteur logiciel comme Windows Média Player que si celui ci intègre un filtre permettant de connaître les caractéristiques de la vidéo. Ainsi, il faudra l'AVI Splitter pour lire un AVI, le Real Splitter pour un RM en RV9 [ou RV10], ou le MKV Splitter pour les fichiers Matroska. WMP intègre par defaut l'AVI Splitter.

IV. FourCC

Vous avez peut etre dejà rencontré le terme de FourCC [4CC] (Four Caracters Code). Le FourCC est une donnée integrée à tous les fichiers vidéos permettant d'identifier avec quel codec ou filtre elle doit être lue et decodée. Les FourCC les plus courants aujourd'hui sont le DX50 (DivX5), le DiVX (Divx4), le DIV3 (DivX 3.11) et le XViD. Ce terme apparaît souvent dans les propriétés du fichier vidéo. Il est possible de changer le FourCC d'une vidéo afin de bénéficier d'une decodeur de meilleure qualité. Ainsi, pour un film DivX vous pouvez passer par un decodeur XviD ou n'importe quelle autre déclinaison de la norme Mpeg-4. Il suffit juste de choisir un decodeur faisant partie de la même norme. Pour illustrer ceci, prenons l'exemple d'un DVD-Vidéo. Il peut être visioné aussi bien avec WinDVD, PowerDVD que Sonic CinePlayer car chacun de ces logiciels a des decodeurs Mpeg-2 certes differents mais construits autour de la même norme.

V. Les packs de codecs

Pour encoder et lire une vidéo sur PC il est donc obligatoire d'installer les codecs et/ou filtres adequats. Si vous avez l'habitude de manipuler des vidéos utilisant de nombreux types de codecs, cela fait donc beaucoup de programmes à installer. Une solution qui peut paraître pratique vient alors des packs de codecs gratuits proposés en téléchargement sur le net. Parmi les plus celebres on peut citer Tsunami Codec Pack, SLD Codec Pack, Nimo Codec Pack, Musk Codec Pack, K-Lite Codec Pack, Elisoft Codec Pack, ACE Codec Pack ou encore DJBCP Codec Pack. Ces packs contiennent un grand nombre de filtres et de codecs. Neanmoins, nous vous déconseillons de les utiliser surtout si vous ne savez pas identifier ce qu'ils contiennent. Les packs installent en effet une multitude d'éléments qui ont bien souvent du mal à cohabiter et dont l'installation est difficile à controler. Certains codecs peuvent alors entrer en conflit et empecher tout simplement la lecture video, ou provoquer des problmes de lecture audio par exemple, ce que nous avons pu constater (le son des MP3 et des jeux devenait craquelé). D'autre part, même après desinstallation, la plupart des packs de codecs laissent certains fichiers qui sont ensuite tres durs à supprimeret qui peuvent provoquer quelques problemes de lecture audio ou video. En bref, vous pouvez utiliser les packs de codecs à condition de n'installer que ce dont vous avez reellement besoin. Mais il est peut-être plus prudent de faire une installation classique en téléchargeant et en installant les codecs et les filtres un par un.

VI. Installation recommandée

Afin de lire un grand nombre de vidéos sans problèmes, voici ce que nous vous conseillons.
Vous aurez naturellement besoin des codecs XviD et DivX. La version DivX est gratuite mais n'intègre pas les fonctions d'encodage et de decodage QPel et GMC [ce n'est pas important]. La version Pro (Adware) elle est complète et gratuite mais des publicités apparaitront lorsque vous surferez sur Internet. Après encodage d'une vidéo, un logo DivX sera également visible pendant quelques secondes au début du film. La troisième et dernière version du DivX Pro coûte quant à elle 19.99$. Elle supporte aussi le QPel et le GMC mais se dispense de publicités et du logo. Le codec XviD est pour sa part totalement gratuit. Vous aurez également besoin des filtres Ogg et AC3 pour lire les bandes sons associées, ainsi que de VobSub pour lire les fichiers sous-titres. Le filtre Morgan Stream Switcher sera necessaire pour lire les differents flux audio des videos possedant plusieurs bandes son. Et sivous comptez exploiter les OGM ou les MKV n'oubliez pas d'installer les Splitters correspondants. Enfin, vous pouvez également effectuer les mises à jour de codecs Windows Media Player 9 grâce à Windows Update qui ajoute un codec Mpeg-2. Notez cependant que les codecs Mpeg-2 sont tous payants. Si vous trouvez des versions gratuites sur le net c'est qu'elles sont illegales ou qu'elles ne respectent pas totalement la norme en vigueur. Comme nous l'avons dit auparavant, il existe une alternative à l'installation de presque tousces programmes. Le filtre ffdshow peut en effet les remplacer et prendre en charge la grande majorité des décompressions necessaires à l'heure actuelle. Vous trouverez les liens pour télécharger tous ces utilitaires à la fin de l'article.

VII. Les players

Entre les sharewares et les freewares, il existe un très grand nombre de programmes de lecture vidéo. Nous allons citer ici les programmes qui nous semblent les plus appropriés. Le fameux Windows Media Player, de la version 6.4 à la version 9, fait partie de cette liste. Par defaut, WMP ne sait pas faire grand chose. Il est par exemple incapable de lire les sous-titres, les DVD ou les films à plusieurs pistes audio. Mais son plus grand avantage est de pouvoir lire presque n'importe quel type de vidéo à partir du moment où les codecs et filtres adequats sont installés sur le PC. Puisqu'il est dejà integré au système d'exploitation (mis-à-jour pour WMP 9), il peut donc amplement suffire. Créé par un particulier sur la base de WMP, Windows Média Classic est un autre programme à essayer. Certes il n'est pas très esthétique mais il supporte nativement les sous-titres, les fichiers OGM, MKV, QuickTime et Real Player. Au même titre que WMP il suffit d'ajouter d'autres filtres pour qu'il puisse lire à peu près n'importe quoi. Il demande en plus très peu de ressources système et s'associera parfaitement aux petites configurations. Certains d'entre vous utilisent peut-être B's Player, et c'est egalement un bon choix. Léger et customisable, il offre un grand nombre de fonctionnalités dont le support des sous-titres et des formats de fichier AVI et OGM. En ajoutant d'autres codecs, lui aussi sera capable de tout lire. Citons egalement ZoomPlayer, disponible en version gratuite ou payante (19.95 $, il inclut les fonctions de lecture DVD et Mpeg-2 en plus). Il est efficace et très complet mais conviendra surtout aux utilisateurs avertis.
Viennent enfin PowerDVD et WinDVD, ils sont principalement utilisés pour lire les DVD-Vidéo mais acceptent très bien le format AVI. Leurs dernieres versions intègrent de plus des fonctions de decodage DivX. Ils peuvent donc lire ce type de vidéos sans que les codecs ou les filtres soient installés sur la machine. En installant ces logiciels ou d'autres programmes de lecture DVD, vous disposerez par ailleurs de leur codec Mpeg-2 dont le filtre pourra être exploité dans n'importe quel logiciel de lecture vidéo.

VIII. Quelques outils

Afin de vous aider à gérer vos vidéos et vos codecs, voici quelques logiciels qu'il est toujours pratique d'avoir à disposition. Pour identifier les codecs installés sur sa machine ou les codecs d'une vidéo, les utilitaires les plus célèbres sont Gspot et AVICodec [ainsi que VidéoInspector dans la rubrique Download]. Ils sont très simples à utiliser, il suffit de deplacer une vidéo dans le logiciel pour identifier sa nature.
Si vous constatez quelques problèmes de lecture sur vos films alors que vos codecs sont correctement installés, vous pouvez essayer de corriger le fichier vidéo avec DivFix. Il scannera et tentera de reparer les erreurs du fichier si besoin. Le filtre DivX antifreeze peut quant à lui aider à la lecture des vidéos DivX 3.11 où les images sont parfois gelées. Dans le même genre, on citera ausii AVIdefreezer qui analysera la vidéo pour la nettoyer de ses trames bloquées. Un autre filtre nommé DivXG400 corrige certains problèmes rencontrés avec les cartes graphiques Matrox G400, 450 et 550, et certaines cartes graphiques de la même époque. Mais il intègre surtout des fonctions d'ajustement d'images et de sous-titres qui vous seront utiles. Pour changer le FourCC d'une vidéo afin qu'elle soit decodée par un autre codec que celui avec lequel elle a été compressé, vous pouvez utliser AVIFourCC Changer. Enfin, si après installation d'un pack ou de codecs vous constatez des problèmes de lecture de conflits ou autres, essayez AVIresetall. Il supprimera toutes les informations relatives aux codecs dans la base de registre de Windows.

Pour le tableau contenant les liens pour tout les logiciels cités, allez dans la rubrique Download



Source : Hardware Magazine de Juin/Juillet 2004 Numéro 11 : j'ai choisi de reprendre ce passage car il reflete bien ma pensée. Un grand bravo à Jeremy PANZETTA qui est l'auteur de ce superbe article.

Revenir à l'accueil



Commentaires :

Le module des commentaire est desactivé


Copyright © A N R A K's Design 2003 - Tous droits réservés